Programme de démonstration en informatique intelligente

A. Survol du programme 

Le programme de démonstration-client I3 permet à un fournisseur innovant – un perturbateur de marché – d’illustrer la valeur d’un produit ou d’un service faisant appel à l’informatique intelligente auprès d’une entreprise destinataire, généralement un leader du marché. Le programme favorise l’instauration de relations commerciales stratégiques entre deux parties ou plus, en appuyant la participation précoce du marché et la collaboration technique ainsi qu’en contribuant à établir le bien-fondé de l’adoption de la technologie. Le programme cible un large éventail d’industries et de secteurs.

Le programme de démonstration-client I3 fait partie du projet d’incubateur d’innovation d’IBM. Il offre aux entreprises pertubatrices qui participent au volet 4 du projet l’occasion de démontrer l’intérêt de leur technologie auprès d’un client potentiel. Cette démarche a pour effet d’accroître la visibilité de l’entreprise perturbatrice auprès d’IBM. La société IBM, les Centres d’excellence de l’Ontario (CEO) et les Centres d’innovation collaborent activement pour aiguiller les entreprises technologiques prometteuses vers le programme de démonstration-client I3 (volet 1 du projet).

Les objectifs du programme sont les suivants :

  • Contribuer à l’avancement de l’innovation informatique;
  • Améliorer la productivité, la compétitivité et le développement des compétences;
  • Repérer et aplanir les obstacles à l’adoption de technologies informatiques naissantes;
  • Accroître les retombées économiques pour toutes les parties.

Les objectifs du programme sont de :

  • Un demandeur (« l’entreprise perturbatrice ») : une petite ou moyenne entreprise (PME) de l’Ontario comptant moins de 500 employés et détenant un produit ou un service préalablement validé, prêt à faire l’objet d’une démonstration. 
  • Un ou plusieurs partenaires de projet (« l’entreprise destinataire ») : au moins un client ou partenaire stratégique exerçant ses activités en Ontario, pressenti comme un destinataire du produit ou service.

Haut

B. Comment fonctionne le financement

  • Les CEO couvriront jusqu’à 50 pour cent des dépenses de projet admissibles, jusqu’à concurrence de 50 000 $. Les dépenses peuvent être engagées tant par l’entreprise perturbatrice (le demandeur) que par l’entreprise destinataire (le partenaire).
  • Les projets peuvent s’échelonner sur au plus 12 mois.
  • Les CEO n’accorderont pas plus d’une subvention à une et même entreprise perturbatrice dans le cadre de ce programme.

 

Versement des fonds​

Les demandeurs retenus et leurs partenaires doivent signer une entente générale de financement avec les CEO dans les 30 jours de la réception de leur avis d’acceptation. Le système en ligne des CEO produira une copie prête à signer de cette entente et la transmettra aux demandeurs et à leurs partenaires dont le projet a été approuvé.

  • Une fois l’entente de financement passée, les CEO verseront 25 pour cent des fonds à l’entreprise perturbatrice. Ils lui verseront la part restante après réception des demandes de remboursement des dépenses admissibles. Ces demandes de remboursement peuvent être faites au moment de la présentation des rapports d’étape et du rapport final exigé au terme du projet. Pour plus de détails sur les rapports, prière de consulter la section E. Rapports de projet et demandes de remboursement.
  • Étant donné que le financement est directement octroyé à l’entreprise perturbatrice, celle-ci sera responsable de rembourser ses partenaires, le cas échéant.

 

Haut

C. Admissiblité

  1. Partenaires
  2. Projets admissibles
  3. Utilisation des fonds

I. Partenaires 

  • Les demandes doivent obligatoirement faire appel à un partenariat entre au moins deux partenaires qui ont des activités en Ontario et qui sont susceptibles de nouer des relations commerciales durables.
  • Le fournisseur – une PME à but lucratif comptant moins de 500 employés – est prêt à faire la démonstration d’un produit ou d’un service novateur préalablement validé et a des activités de R-D ou de fabrication. Au moins la moitié de son personnel actif vit et travaille en Ontario.
  • L’entreprise destinataire est un éventuel partenaire commercial ou client stratégique important pour ce produit ou service novateur.
  • L’entreprise perturbatrice et l’entreprise destinataire doivent avoir une relation d’affaires sans lien de dépendance.
  • Les récipiendaires doivent accepter de coopérer avec les CEO à l’élaboration d’études de cas.

II. Projets admissibles 

  • Le projet permet de faire la démonstration de la solution du fournisseur auprès d’un client stratégique (l’entreprise destinataire) afin de remédier à un problème particulier ou d’exploiter une option intéressante.
  • Le projet démontre le bien-fondé de l’adoption de la technologie par l’entreprise destinataire, en procurant des gains de productivité ou en améliorant certains produits et services.
  • La solution doit avoir fait l’objet d’une validation précoce du marché, ce qui suppose qu’un produit minimal viable a déjà été mis à l’essai ou vendu à au moins un client.
  • L’entreprise destinataire doit permettre à l’entreprise perturbatrice d’augmenter l’échelle de sa solution.
  • Le projet doit porter sur une solution extrêmement novatrice ou perturbatrice, qui aborde sous un angle radicalement nouveau un problème auquel fait face l’entreprise destinataire ou le secteur.
  • La solution doit assurer la compétitivité mondiale de l’entreprise et doit offrir un bon rendement du capital investi ainsi que des avantages pour l’Ontario (p. ex., nouvelles recettes, création ou maintien d’emplois, gains de productivité).
  • La solution doit avoir reçu les autorisations nécessaires, le cas échéant, pour que le projet aille de l’avant. 

III. Utilisation des fonds 

  • En règle générale, les fonds des CEO contribuent à payer les salaires et les avantages sociaux du personnel et des agents contractuels. Les coûts de fonctionnement liés à la réalisation des jalons sont également admissibles. Les dépenses d’investissement ne le sont pas.
  • Parmi les activités techniques couvertes, mentionnons des tâches telles que l’adaptation, la personnalisation et l’intégration. Les activités commerciales associées à l’établissement d’un partenariat stratégique sont également autorisées.
  • Pour plus de précisions, veuillez consulter le Guide des dépenses admissibles.

Haut

D. Évaluation et mise en marche des projets

Le programme de démonstration-client I3 est un programme discrétionnaire, assorti de restrictions et pourvu d’un financement limité. Les CEO financeront les projets admissibles se démarquant par l’importance des avantages économiques potentiels qu’ils offrent à l’Ontario. Les demandes admissibles ne pourront pas toutes être financées.

Les demandes font l’objet d’un examen interne préalable visant à vérifier qu’elles sont admissibles, complètes et conformes sur le plan financier. Elles sont ensuite soumises à des examinateurs externes compétents du milieu de l’enseignement postsecondaire et de l’industrie, y compris des représentants de la société IBM, à titre de partenaire de programme. Les examinateurs sont liés par des ententes de confidentialité. La décision de financement ultime revient aux CEO. 

Critères d’évaluation 

L’évaluation des demandes reposera notamment sur les critères suivants :

  • La clarté du problème auquel fait face l’entreprise destinataire, l’importance de l’occasion offerte et les avantages économiques attendus pour les entreprises et pour l’Ontario (p. ex., nouvelles recettes, création ou maintien d’emplois, gains de productivité).
  • La mesure dans laquelle l’innovation permettra de résoudre le problème de l’entreprise destinataire.
  • Les compétences et l’expérience des membres de l’équipe, la clarté des rôles et des responsabilités, et les preuves de collaboration.
  • La clarté, le réalisme et la pertinence du plan de projet et du budget.
  • La planification des prochaines étapes; la présence d’une stratégie bien définie et des capacités requises pour commercialiser les résultats du projet ou les mettre en œuvre dans l’entreprise destinataire.
  • La qualité générale de la demande et son caractère exhaustif.

Les projets qui sortent du cadre du programme pourront être redirigés vers un programme partenaire, selon le cas.

Haut

E. Rapports de projet et demandes de remboursement 

1. Rapports d’étape et demandes de remboursement 

L’entreprise qui a fait la demande peut présenter jusqu’à deux rapports d’étape par exercice financier. Le rapport d’étape comprend un bilan des progrès réalisés, les attestation de dépenses, une attestation financière ainsi qu’une demande de remboursement.

Les CEO feront parvenir aux demandeurs retenus des instructions détaillées concernant la présentation des rapports, après la signature de l’entente. Les CEO ne procéderont au remboursement des dépenses admissibles réclamées qu’après avoir reçu et approuvé le rapport.

Remarque : Les demandeurs doivent impérativement conserver les preuves d’achat, les reçus et tous les justificatifs pertinents relatifs aux dépenses admissibles et les joindre au rapport d’étape et à la demande de remboursement.

2. Rapport final et demande de remboursement 

Un rapport final, comprenant un bilan des progrès réalisés, les attestations de dépenses, une attestation financière et une demande de remboursement, est exigé au terme du projet. Quarante-cinq jours avant la date prévue d’achèvement du projet, le demandeur et ses partenaires de projet (l’entreprise perturbatrice et l’entreprise destinataire) recevront un avis de fin de projet par courriel provenant du système AccessOCE, accompagné d’un lien les invitant à soumettre le rapport final et la demande de remboursement.

  • Le demandeur doit faire état des jalons du projet, des réussites obtenues, des écarts par rapport aux prévisions, des données financières, des résultats de la commercialisation et des extrants économiques.
  • L’entreprise destinataire doit rendre compte des résultats de la commercialisation et des extrants économiques.
  • Si une prolongation du délai s’avère nécessaire, le demandeur doit impérativement en faire la demande dans le système AccessOCE, en passant par l’onglet « Project administration » de son fichier de projet. Les demandes de prolongation doivent avoir lieu avant la date de fin de projet.
  • À la date prévue d’achèvement du projet, le demandeur et les partenaires de projet recevront, par le biais du système AccessOCE, un nouvel avis accompagné d’un lien les enjoignant à soumettre le rapport final et la demande de remboursement.
  • Tous les rapports finaux exigés du demandeur et des partenaires de projet doivent être soumis dans les 30 jours suivant l’achèvement du projet aux fins du remboursement des dépenses admissibles et du maintien d’une situation financière en règle auprès des CEO. 
  • Lorsqu’une remise précoce des rapports est indiquée, il est possible d’en faire la demande par courriel auprès du bureau d’administration des projets des CEO, à :project-administration@oce.zendesk.com.

3. Rapport sur les indicateurs 

Si le projet se poursuit au-delà d’un exercice financier (31 mars), le demandeur devra remplir le rapport annuel sur les indicateurs, en avril de chaque année, pour la portion du projet terminée depuis le 31 mars précédent. Ce rapport annuel est obligatoire pour que les CEO remplissent les conditions de leur contrat avec leurs bailleurs de fonds. Tous les demandeurs doivent produire leurs rapports sur les indicateurs de manière à maintenir une situation financière en règle auprès des CEO.

4. Rapports rétrospectifs

Au cours des trois années suivant la date de fin du projet, les demandeurs sont tenus de remplir, une fois l’an, un court sondage rétrospectif. Ce sondage est obligatoire pour que les CEO remplissent les conditions de leur contrat avec le MRIS.

 

Haut

F. Échéanciers et marche à suivre pour présenter une demande 

C’est un gestionnaire en développement commercial (GDC) des CEO qui doit lancer la demande dans le système AccessOCE. Cette étape franchie, le demandeur recevra les données de connexion qui lui permettront de préparer la demande. Avant de la soumettre, il DOIT en faire confirmer l’admissibilité et la pertinence par son GDC. Une fois cette approbation obtenue, le demandeur ou le GDC pourra soumettre la demande.

Veuillez compter au moins une semaine avant la date limite de présentation des demandes pour les étapes du lancement de la demande et de son approbation par le GDC. Si la demande est entamée moins d’une semaine avant la date limite, le GDC risque de manquer de temps pour vérifier la demande et donner son approbation.

Pour toute question relative au programme, y compris en ce qui concerne les échéances et la présentation d’une demande, veuillez communiquer avec :

Martin Lord, gestionnaire principal en développement commercial, 416 861-1092, poste 3236 martin.lord @oce-ontario.org

Derrik Leach, gestionnaire en développement commercial, 416 861-1092, poste 1028 derrik.Leach@oce-ontario.org

Haut

G. FAQ

Veuillez consulter la FAQ des programmes des CEO.

Haut

H. Téléchargements

Pour toute question d’ordre général sur le système ou le formulaire de demande en ligne, veuillez communiquer avec l’équipe de soutien des demandes au 416 861-1092, poste 2400, application-support@oce.zendesk.com

Haut

I. Contacts

Pour des demandes de renseignements sur le projet, y compris de l’aide relative aux demandes potentielles, aux partenariats et des détails sur les forums de partenariat, veuillez communiquer avec :  

John Fielding
Directeur régional – Est et Nord de l’Ontario
(613) 726‑3430 poste 4233
john.fielding@oce-ontario.org

Martin Lord 
Gestionnaire en développement commercial – Centre de l’Ontario
(905) 823-2020 poste 3236
martin.lord@oce-ontario.org

Martin Croteau 
Directeur − Entrepreneuriat étudiant
(416) 861-1092 poste 1017
martin.croteau@oce-ontario.org

Haut